Comprendre le référencement naturel

Sommaire
  1. Les trois piliers du référencement naturel
  2. Le SEO technique
  3. Le SEO sémantique
  4. Le netlinking

Les moteurs de recherche s’appuient sur des algorithmes complexes pour déterminer les résultats les plus pertinents pour chaque requête.

Les professionnels du référencement décryptent les critères de classement des différents moteurs de recherche. Ils vous accompagnent dans le développement technique, l’animation éditoriale et la promotion de votre site web, afin que celui-ci respecte les attentes de Google et des autres moteurs de recherche.

Les termes référencement naturel et SEO (acronyme de Search Engine Optimization) sont employés indistinctement pour désigner une même expertise.

Les trois leviers du SEO

Les trois piliers du référencement naturel

Les professionnels du SEO peuvent agir sur trois principaux leviers :

  1. optimisations techniques
  2. optimisations sémantiques
  3. popularité (netlinking)

Nous pouvons comparer le référencement naturel à une course de rallye.

Dans un premier temps, les techniciens et les ingénieurs doivent régler et réparer le moteur et les suspensions de la voiture. Ces réglages et ces réparations sont comparables aux optimisations techniques qu’un développeur web doit réaliser sur votre site internet.

Pour gagner la course, une voiture puissante ne suffit pas. Le pilote et le copilote doivent déterminer puis suivre les meilleures trajectoires. C’est le rôle de la sémantique en SEO : utiliser les bons mots-clés et le vocabulaire adapté (champ lexical) pour montrer aux algorithmes des moteurs de recherche la thématique de votre site.

Enfin, la qualité du carburant peut faire la différence dans une course, et permet au moteur d’exprimer sa pleine puissance. Le netlinking procède de la même logique : l’acquisition de liens permet de mieux se positionner, à optimisations techniques et sémantiques équivalentes.

Le SEO technique

Le SEO technique permet notamment d’améliorer l’exploration et l’indexation des pages par les moteurs de recherche, et de respecter les critères essentiels comme la compatibilité mobile.

Exemples d’optimisations techniques :

  • Langages de programmation : choix d’un langage de programmation lu et compris par les principaux moteurs de recherche. Cette réflexion passe aussi par le choix d’un CMS open source ou propriétaire qui répond à votre cahier des charges.
  • Le processus d’exploration : vous devez vous assurer que les robots d’exploration des moteurs ou crawlers, Googlebot en tête, parviennent à visiter et indexer les différentes pages de votre site.
  • Le temps de chargement : votre site doit se charger rapidement et répondre à l’ensemble des signaux web essentiels (core web vitals).
  • La compatibilité mobile : un site doit être mobile-friendly pour gagner en visibilité sur Google.
  • La duplication interne : la duplication de contenus au sein d’un site peut être involontaire, et provoquée par des problèmes techniques.
  • Le maillage interne : les menus et autres éléments de navigation doivent être utilisés par les moteurs de recherche autant que par les internautes.
  • Le référencement international : vous devez utiliser certaines balises pour faciliter l’indexation de votre contenu à l’international.
  • etc.

Le SEO sémantique

Le SEO sémantique apporte aux algorithmes les contenus attendus, autant sur le fond que sur la forme.

Exemples d’optimisations sémantiques :

  • Stratégie de mots-clés : choix des expressions en rapport avec votre activité, détermination des types de pages légitimes pour les différentes intentions de recherche.
  • Champ lexical : détermination du champ lexical associé à chaque expression, dans le respect de la sémantique identifiée durant la phase de recherche de mots-clés
  • Balises TITLE : optimisation des balises TITLE de chaque page web.
  • Balises Meta Description : travail sur la balise <meta description>, avec un focus UX car elle est souvent reprise en première page.
  • Balises Hn : structuration du contenu avec les balises H1 à H6.
  • Mise en forme HTML : utilisation de toutes les balises pour mettre en forme le contenu (gras, listes à puces, tableaux, etc.)
  • Données structurées : ajout d’une couche d’informations complémentaire.
  • etc.

Le netlinking

Le netlinking, enfin, valorise et crédibilise un site web en apportant à l’algorithme un signe de qualité. Un site qui est partagé est un site intéressant et sérieux.

Exemples d’optimisations en netlinking :

  • Sources de liens : utilisation des sources de backlinks disponibles (annuaires, sites de communiqués de presse, réseaux privés de sites, achat de liens, relations blogueurs etc.)
  • Domaines référents : identification des domaines référents les plus pertinents
  • Ancres et pages de destinations : choix des ancres et des pages de destination pour un netlinking le plus naturel et le plus diversifié possible
  • etc.

Sélection d’outils SEO