Les sources de liens

Sommaire
  1. Les principales sources de liens
  2. Les sources de liens historiques
    Les annuaires en ligne
    Les échanges de liens
    Les digg-likes
    Les sites de publication d’articles
    Les forums de discussion
    Les commentaires
  3. Les sources de liens privilégiées aujourd’hui
    L’achat de liens
    Les réseaux privés de sites
    Le linkbaiting

La recherche des meilleurs “spots de liens” est au coeur de votre netlinking. Les référenceurs comparent, pour plaisanter, les sources de liens à des coins à champignons : chacun a les siens, et personne ne les partage facilement !

Vous pouvez alimenter votre popularité et donc améliorer votre SEO en exploitant différentes sources de liens. Certaines sont plus efficaces que d’autres, et une partie d’entre elles peut même représenter un risque pour votre référencement naturel. Et si nous faisions le point ensemble ?

Les principales sources de liens

Dès l’arrivée de Google et l’apparition du netlinking, les référenceurs se sont lancés en quête des meilleures sources de liens. Des sources de liens historiques, qui ont fait les beaux jours du netlinking, sont aujourd’hui dépréciées, tandis que d’autres sources ont vu le jour et se sont fortement développées.

Citons pêle-mêle, comme sources de liens :

  • les annuaires (généralistes ou thématiques)
  • les digg-likes (sites de partage de liens)
  • les sites de publication d’articles (aussi appelés sites de communiqués de presse)
  • les forums de discussions (généralistes ou thématiques)
  • les commentaires (blogs, sites d’avis…)
  • les échanges de liens (réciproques, triangulaires, croisés…)
  • les réseaux privés de sites (PBN pour Private Blog Network)
  • l’achat de liens
  • le linkbaiting

Certaines sources de liens ont vu leur impact décroître, ou même peuvent être dangereuses si elles sont mal utilisées. Les annuaires ou les digg-likes, par exemple, ont aujourd’hui un impact plutôt limité, voire même négatif si on en abuse.

Au sein d’une même source de liens, tous les domaines référents n’ont pas la même valeur. Par exemple, de nombreux annuaires et sites de publication d’articles ont été pénalisés par Google au fil des années, mais certains demeurent puissants et sont des sources de liens intéressants.

Les sources de liens historiques

Google a été le premier moteur de recherche à valoriser la popularité comme critère de pertinence. Très vite, les référenceurs se sont engouffrés dans la brèche et ont recherché des solutions pour obtenir facilement – et si possible gratuitement – des liens gratuits.

Les annuaires en ligne

Les annuaires ont coexisté pendant les années 1990 avec les moteurs de recherche, et séduisaient avec leurs sélections de qualité, contrebalançant le manque de pertinence des premiers algorithmes. Avec l’amélioration des moteurs, les annuaires ne sont plus devenus des vecteurs d’accès à l’information, mais sont devenus des sources de liens facilement accessibles, pour gagner en popularité :

  • annuaires génériques
  • annuaires thématiques

Les algorithmes ont progressivement limité l’impact positif des annuaires dans votre référencement. En effet, prendre le temps d’inscrire un site web dans des annuaires ne donne aucune information sur la qualité réelle de ses contenus !

Aujourd’hui, les annuaires sont une source de liens secondaires. Si vous ne devez pas totalement les bannir, vous devrez sélectionner les plus pertinents d’entre eux :

  • annuaires thématiques, pour du netlinking contextualisé ;
  • description unique, ce qui est un signe de qualité ;
  • référencement de qualité, qui prouve que l’annuaire n’a pas été pénalisé par Google.

Évitez à l’inverse les annuaires avec soumission automatique, qui ne demandent pas de description unique, sans validation manuelle, ou qui ne remontent aucune position sur des outils comme Semrush.

Les échanges de liens

Les partenariats avec d’autres webmasters font aussi partie des sources de liens historiques. Le principe ? Vous contactez un webmaster, dont le site a une taille et une thématique similaires à la vôtre, et vous lui proposez un échange gagnant / gagnant : vous intégrez un lien vers son site web, et il ajoute un lien vers le vôtre. Il existe en réalité plusieurs échanges de liens. Vous possédez les sites A et B, et votre partenaire possède les sites M et N :

  • réciproques : du site A vers le site M, du site M vers le site A ;
  • triangulaires : du site A vers le site M, du site N vers le site A ;
  • croisés : du site A vers le site M, du site N vers le site B.

Les algorithmes sont capables de détecter les échanges de liens, et peuvent les déprécier si cette source de liens occupe une part trop importante dans votre référencement naturel.

Les digg-likes

Cette source de lien fait référence au site digg.com, un agrégateur d’informations ou chacun peut partager un lien. Dans la foulée de Digg.com, de nombreux autres sites similaires ont été lancés dans les années 2000 et au (tout) début des années 2010.

Les sites de publication d’articles

Aussi appelés sites de communiqués de presse, les sites de publication d’articles ont été inventés par les référenceurs pour offrir une alternative intéressante aux annuaires, et reposent sur un principe gagnant – gagnant :

  • vous pouvez y poster un article en y intégrant un ou plusieurs liens vers les URL de votre choix ;
  • le propriétaire obtient un contenu gratuit, et monétise son site grâce à la publicité ou l’affiliation.

Beaucoup de ces sites ont été dépréciés, mais quelques-uns demeurent des sources de liens pertinentes pour votre netlinking

Les forums de discussion

Les forums ont connu leurs heures de gloire dans les années 2000. Certains continuent à fédérer des dizaines de milliers de membres, autour d’une passion ou de thématiques ou l’entraide est de mise. Vous trouverez des forums sur les animaux, les voitures, les conseils juridiques, etc.

Vous pouvez gagner de nouveaux domaines référents en postant des messages sur certains forums, et en y glissant des liens. Veillez à ne pas abuser de cette pratique, et à ne pas être trop promotionnel, au risque d’être pris en flagrant délit par la communauté.

Les commentaires

Certains sites et blogs ouvrent leurs pages à leurs lecteurs, en autorisant la publication de commentaires. Et parmi ces sites, certains autorisent les liens en dofollow sur le nom du commentateur, ou à l’intérieur du contenu.

Les commentaires sont une source de liens souvent dévoyée, car intégrée à des pratiques de black hat : certains référenceurs utilisent des logiciels pour parcourir le web et ajouter automatiquement des commentaires sur des milliers de sites.

Vous pouvez intégrer les commentaires dans votre stratégie de netlinking, à la marge, pour diversifier votre contenu.

Les sources de liens privilégiées aujourd’hui

Certaines sources de liens sont aujourd’hui plus utilisées que d’autres par les référenceurs.

L’achat de liens

L’achat de liens a toujours été proscrit par Google. Il n’en demeure pas moins un levier puissant et facilement actionnable, pour qui dispose des ressources nécessaires ! De nombreuses plateformes dédiées ont été lancées, et certaines d’entre elles apportent les garanties nécessaires pour éviter d’attirer l’attention de Google et des autres moteurs de recherche.

Vous pouvez découvrir notre dossier complet et une sélection de plateformes sérieuses pour acheter des backlinks.

Dossier achat de liens

Les réseaux privés de sites

Vous recherchez une source de liens fiable ? Vous pouvez créer votre propre réseau de sites ! Vous maîtrisez ainsi la qualité de vos liens, et vous bénéficiez d’options supplémentaires pour négocier des échanges de liens.

Les réseaux privés de sites (PBN ou Private Blog Network) s’appuient généralement sur des domaines expirés : des sites web qui ont été montés puis abandonnés par leurs propriétaires, et qui disposent toujours de liens pointant vers eux.

Dossier Réseaux privés de sites

Le linkbaiting

Véritable retour aux sources, le linkbaiting consiste à séduire d’autres éditeurs de sites, pour les inciter à partager naturellement vos contenus. Elle compte parmi les sources de liens difficiles à actionner, mais potentiellement très puissante.

Dossier linkbaiting

Sélection d’outils SEO