Le référencement Google Shopping

Froogle, lancé en 2004, a signé l’arrivée de Google sur le marché des comparateurs de prix. Ce moteur de recherche a changé plusieurs fois de nom, devenant Google Shopping en 2012. Il est au passage devenu payant, accessible grâce à la régie publicitaire Google Ads.

Mais l’année 2020 a vu un nouveau bouleversement : Google Shopping est redevenu gratuit ! En travaillant votre référencement Google Shopping, vous améliorerez votre visibilité sur l’onglet Shopping. Pour être en première page, la création d’une campagne publicitaire reste incontournable.

De Froogle à Google Shopping

Le comparateur de prix de Google a été créé en décembre 2002, et soufflera bientôt ses vingt bougies. Gratuit, puis payant, puis à nouveau gratuit, il a connu de multiples évolutions depuis sa création. Faisons le point sur l’histoire de ce service aujourd’hui incontournable pour de nombreux commerçants en ligne.

Froogle et Google Product Search

Nommé à l’origine Froogle, mot valise associant les termes “Frugal” et “Google”, il est renommé 18 avril 2007 Google Product Search pour gagner en visibilité et en lisibilité auprès des internautes du monde entier.

Ce comparateur de prix était entièrement gratuit, et très apprécié pour sa qualité, avec un algorithme qui déterminait les produits les plus pertinents. La monétisation s’opérait grâce à des publicités Google Adwords (Ads) présentes sur le côté. Il était dans son principe et son fonctionnement très similaire au moteur de recherche en lui-même. La seule différence ? Les e-commerçants devaient fournir leurs bases de données au géant de l’Internet via Google Base.

Google Shopping

En mai 2012, Google Product Search est renommé Google Shopping. Ce changement s’accompagne d’un changement majeur : le comparateur de prix devient payant ! Les résultats ne sont plus déterminés uniquement par un algorithme “impartial”, mais aussi par les montants payés par les annonceurs pour s’imposer. La visibilité est double pour les marchands :

  1. en première page de Google (publicité Google Ads)
  2. dans l’onglet Google Shopping (contribution + publicité Google Ads)

2020 : retour à la gratuité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a fortement impacté le quotidien de nombreux retailers. Dans ce contexte particulier, Google a décidé de rendre à nouveau son service Google Shopping gratuit via l’onglet Google Shopping (la première page passe toujours par Google Ads).

Être référencé gratuitement sur Google Shopping

Se référencer sur Google Shopping est facile, et tout passe à la base par le Merchant Center. Vous devez simplement vous rendre sur https://www.google.com/retail/, créer un compte et revendiquer la propriété de votre site. Vous pouvez configurer plusieurs sites web.

Vous avez le choix entre deux grandes modalités de vente :

  • vente en ligne ;
  • vente en magasin.

Vous devez ensuite importer votre catalogue de produits, en fournissant à Google les informations sur les caractéristiques et les stocks de l’ensemble des références que vous souhaitez commercialiser. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • fichier de type tableur (TXT, CSV, XLS) ;
  • flux par l’API Google ;
  • flux automatique (si votre site intègre les bonnes données structurées).

Vous aurez toute un ensemble d’informations (ou attributs) à fournir et à optimiser pour chaque produit. N’hésitez pas à vous faire aider pour la configuration de vos flux.

Renforcer sa visibilité par la publicité

Quatre solutions publicitaires sont plus particulièrement proposées par Google pour vendre vos produits et recruter facilement de nouveaux clients potentiels, avec un excellent retour sur investissement :

  • Campagnes Shopping : des annonces Shopping entièrement paramétrables ;
  • Campagnes Shopping intelligentes : des annonces visuelles, en tête des résultats, sur Google et sur d’autres réseaux Display partenaires, avec un ajustement automatique ;
  • Campagnes Shopping avec les partenaires : une association entre marques et marchands pour une visibilité renforcée, les fabricants contribuant à développer le trafic et les ventes des revendeurs ;
  • Annonces produits en magasin : pour inciter les internautes qui se situent à proximité à se déplacer dans votre point de vente.

Vous pouvez aussi créer des campagnes Google Ads sur le réseau de recherche pour promouvoir vos ventes : ces annonces textuelles s’affichent à côté des résultats naturels et renvoient directement vers vos pages produits ou catégories. Vous devez cibler des mots-clés avec une intention de recherche transactionnelle.

La facturation au clic
La majorité des campagnes publicitaires Google Ads repose sur le principe du CPC (coût par clic ou cost per click). Vous définissez un budget quotidien et une enchère maximale pour un clic. Les enchères reposent sur l’offre et la demande : si vous vendez un produit sur un marché de niche, votre clic coûtera moins cher.

Un internaute peut trouver vos publicités dans différents endroits :

  1. la première page de Google (recherche universelle)
  2. l’onglet Shopping
  3. Google Discover (le fil d’actualités)

Ressortir en première page via d’autres comparateurs

Google, condamné en 2017 à une (très) lourde amende, a annoncé en 2018 l’ouverture de son service à d’autres Comparison Shopping Services (CSS). Vous pouvez désormais accéder aux meilleures positions du célèbre moteur de recherche en privilégiant pour vos annonces un autre comparateur de prix, ou associer plusieurs comparateurs pour multiplier les opportunités et les points de contact.

Vous devez vous rapprocher de la plateforme qui vous intéresse pour connaître ses fonctionnalités, son mode de facturation et ses tarifs.

Faites le point sur votre référencement Google Shopping

Vous souhaitez vendre sur le web ou générer des transactions en magasin ? Contactez-moi et je vous mettrai en relation avec une agence Google Partner Premier pour la mise en place d’une stratégie de marketing digital sur mesure et une optimisation et une gestion de vos campagnes.

Sélection d’outils SEO