Tests techniques pour un recrutement SEO

Vous souhaitez recruter le meilleur référenceur dans le cadre d'un projet SEO mais n'avez pas de réelles connaissances dans le domaine ? Voici pour vous une série de questions à poser dès le premier rendez-vous, pour écrémer votre sélection et éviter de perdre du temps avec des candidats trop peu compétents.

Reconnaître les codes de statut HTTP

Les codes HTTP permettent soit de déterminer d'une requête ou d'informer le client (dans le cas du référencement, le plus souvent le navigateur web ou le googlebot) sur le type d'erreur rencontrée. Les différentes familles de codes de statut HTTP peuvent chacune à leur façon impacter le référencement d'un site. Un référenceur confirmé doit savoir reconnaître les erreurs les plus fréquemment rencontrées et les interpréter. 

Demandez par exemple à votre candidat quelles redirections sont les plus fréquemment utilisées dans le cadre de la refonte d'un site avec changement permanent des URLs. Il doit savoir qu'il faut dans ce cas privilégier les redirections 301.

Vous pouvez aussi lui demander de vous donner la différence entre une page en "erreur" 404 et une page en "erreur" 410. Une page en 404 est introuvable (not found), alors qu'une page en 410 est introuvable (gone).

Dernière famille qui peut être abordée, les codes en 5XX. Un code 500 évoque une erreur interne au serveur, tandis qu'un code 503 informe sur un service indisponible (problème de surcharge, par exemple. Ces deux codes peuvent impacter le crawl du site et, donc, le référencement global du site.

Identifier quelques balises HTML importantes

Plusieurs balises HTML jouent un rôle important en référencement. Insérées entre les balises <HEAD></HEAD>, elles ne sont pas directement visibles par l'internaute mais sont interprétés par les navigateurs et les moteurs de recherche. En voici quelques-unes pour tester votre candidat lors de son entretien.

La balise TITLE informe Google sur le sujet traité par la page. Elle est régulièrement reprise dans les pages de résultats comme titre et contient les termes essentiels au référencement de la page.

Exemple : <title>Tests techniques de recrutement</title>

La balise META DESCRIPTION propose une courte description (en général, environ 160 caractères) de la page. Elle est régulièrement reprise dans les pages de résultats et joue donc un rôle à la fois SEO et marketing (rendre un résultat plus attractif que les autres grâce à une meilleure description).

Exemple <meta name="description" content="Vous recrutez un SEO ? Découvrez des tests techniques pour le recrutement d'un référenceur et choisissez le bon candidat !">

La balise CANONICAL permet d'informer le moteur de recherche, si deux URLs d'un même site ont un contenu très proche, laquelle il doit prendre en compte. Elle permet d'éviter du contenu dupliqué interne.

<link rel="canonical" href="http://www.benjaminthiers.net/tests-techniques-de-recrutement-seo" />

L'attribut HREFLANG permet d'indiquer à un moteur de recherche les différentes versions d'une même page en d'autres langues ou pour d'autres régions (ou pays).

<link rel="alternate" hreflang="en" href="http://en.benjaminthiers.net" />

Savoir à quoi servent les données structurées

Les données structurées permettent de structurer une page HTML et apportent des informations complémentaires aux moteurs de recherche, qui peuvent être affichées directement sur les pages résultats dans les extraits enrichis (rich snippets).

Plusieurs formats apportent de la sémantique à des pages web, comme le RDFa ou les microdonnées, qui sont un apport du HTML5. Vous entendrez aussi parler de microformat, la plus ancienne méthode pour injecter des données structurées à une page.

Un référenceur qui dispose d'un minimum de compétences doit pouvoir vous expliquer à quoi servent les microformats et vous donner des exemples.

Il ne vous reste plus qu'à aborder en introduction à un entretien ces quelques points pour savoir si votre interlocuteur possède un minimum de bagage technique.

En savoir plus